Sandrine Chanéac, caviste à Saint-Mandé

« Quitte à vendre du vin, autant le faire très bien »

Issue d'une école hôtelière, Sandrine Chanéac est également une toute jeune diplômée de l'École du Vin de Paris et vient depuis peu de rejoindre les rangs de la franchise Cavavin. 

C'est avec un enthousiasme non dissimulé que Sandrine Chanéac tient désormais les rênes de son propre établissement, à Saint-Mandé, en bordure parisienne. Un véritable accomplissement pour celle qui, après dix années passées dans la finance, n'a eu de cesse d'entretenir sa passion pour le vin et sa culture. Entre dégustations, parcours sur les routes de France, rencontres avec les récoltants et visites de caves. Forte de ses 900 références en vins, alcools et autres champagnes, Sandrine aborde aujourd'hui avec envie et énergie cette nouvelle aventure.

Intégrer l'École du Vin de Paris, une expérience très enrichissante

« Quitte à vendre du vin, autant le faire très bien », lance la jeune femme avec conviction. Et de poursuivre, lucide : « Entre 1996, année où j'ai passé mes diplômes en restauration et hôtellerie, et 2014, il s'est passé beaucoup de choses dans le monde vinicole. Notamment concernant les vins étrangers. On ne peut pas ignorer aujourd'hui tout ce qui se passe en Amérique ou en Australie, par exemple... J'avais donc évidemment besoin de me remettre à niveau, et ce, de façon intensive. » C'est sur ce constat que Sandrine intègre l'École du Vin de Paris. « Une expérience très enrichissante. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut se préparer à un diplôme dans une atmosphère aussi captivante. On a en face de nous des gens ultra-calés, prenant soin d'éviter de vous submerger de détails scientifiques pour aller à l'essentiel." Une aide précieuse donc, grâce à laquelle la jeune passionnée parfait notamment sa connaissance et son goût des vins venus « d'ailleurs ». 
A son tour, Sandrine prend désormais plaisir à partager son amour du métier en prodiguant ses précieux conseils auprès d'une clientèle toujours plus curieuse, avide de découvertes et de petits secrets d'expert. Ici quelques accords mets-vins. Là un vignoble ou une cuvée méconnus. Là encore une dégustation de whisky (chez Sandrine, toute l'Écosse est représentée ! ou presque).

« Rendre la qualité accessible»

Ainsi pourraient s'élever les armoiries de la franchise Cavavin. Sans doute moins "établie" dans les esprits que l'omniprésente enseigne concurrente aux lettres d'or sur fond bordeaux,elle s'impose pourtant comme l'une des références incontournables de la distribution vinicole. Ses fournisseurs ? Beaucoup de récoltants, très peu de négociants. Sa politique ? Une gamme de prix très intéressante. Encore souvent élevé au seul rang de produit de luxe, le « bon » vin peut néanmoins se glisser dans des bouteilles tout à fait abordables. Sandrine en est convaincue. « Il y a largement la possibilité de déguster quelque chose de très agréable sans se ruiner. Pour 8 euros, vous pouvez avoir un vin au très bon rapport qualité/prix. » 
Quant à sa clientèle, Sandrine l'évoque avec tendresse : « De celui qui vous assurera avoir bu la veille une excellente bouteille à 170 euros mais qui, là exceptionnellement, va vous prendre une bouteille à 4,50 euros, au trentenaire amateur et désireux d'en savoir un peu plus sur telle ou telle référence, pour aller ensuite partager sa bouteille avec ses amis. En passant par la petite mamie et ses petites habitudes. J'ai également mes habitués, poursuit Sandrine, qui viennent me voir pour discuter de leurs dernières découvertes, me raconter leurs dernières anecdotes sur le domaine qu'ils sont allés visiter et qui cherchent quelque chose de nouveau, éventuellement pour enrichir leur propre cave personnelle. Des clients qui retournent me voir parce qu'ils sont satisfaits de ce que je leur ai proposé la dernière fois pour accompagner leur dîner. Du coup, ils reviennent en me déroulant leur menu du soir et charge à moi de trouver le vin qui s'accordera le mieux. » Le genre de retour que Sandrine apprécie tout particulièrement. « C'est aussi pour ça que je voulais faire ce métier ! » Un grand public, donc, amateur de vin et qui ne demande qu'à être initié aux subtilités de ses plaisirs raffinés.

Mathieu Menossi, La Veilleuse

Contact

Cavavin Saint-Mandé 
31, avenue du Général de Gaulle 94160 Saint-Mandé
saint-mande@cavavin.fr

Les formations diplômantes de l'Ecole du Vin

Diplôme EVS en vins français - niveau 1

220 / pers

220 € - 1 jour / 7 heures 

Une formation diplômante de base sur la dégustation et le conseil en vins français : grands cépages, géographie, méthode de dégustation, service du vin, étiquette.

En savoir plus

Diplôme WSET en vins et spiritueux - niveau 2

660 / pers

660 € - 3 jours / 21 heures

Une formation diplômante sur la connaissance et la dégustation des différents styles de vins et les facteurs influençant leur qualité : cépages, facteurs naturels, savoir faire et les principales régions viticoles du monde et les spiritueux.

En savoir plus

Diplôme WSET en vins - niveau 3

1100 / pers

1100 € - 5 jours / 35 heures

Une formation diplômante sur les techniques avancées de la dégustation et les facteurs de qualité des vins en relation avec une connaissance approfondie des différentes régions viticoles du monde...

En savoir plus