Delphine Bouvier, vigneronne au domaine de l’Immortelle en Roussillon

Après 10 ans passés aux Antilles, Delphine Bouvier entame une nouvelle aventure : vigneronne. Elle s’installe avec toute sa famille dans le Roussillon. C’est dans son domaine du nom de la fleur endémique de la Méditerranée « l’immortelle » qu’elle nous raconte son histoire.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ? Qu’est-ce qui vous a motivé à changer de secteur d’activité et de zone géographique ?

Des Antilles au Roussillon : une reconversion professionnelle pour une nouvelle vie de famille

Je suis ingénieur-papetier de formation. J'ai d'abord exercé le métier de consultant à la Fédération de l'imprimerie à Paris puis ai créé ma société de commerce de gros dans le papier, avec mon mari, en Martinique et en Guadeloupe. Après 10 ans passés aux Antilles, nous avions envie de revenir en France. Nous sommes tous les deux passionnés par le vin depuis toujours ; c'est un caviste, amoureux des vins du sud, qui nous a fait découvrir quelques trésors du Roussillon. Petit à petit, le projet a mûri et nous avons décidé de devenir vignerons. C'est aussi un projet de vie familiale de vivre plus proche de la nature que nous transmettons à nos trois enfants.

Quelle est l’histoire de la création du domaine de l’Immortelle ?

Un domaine paradisiaque au coeur des immortelles

De retour en France, nous avons suivi, mon mari et moi, des formations en viticulture, en œnologie et, notamment celle du WSET à l'Ecole du Vin pour ma part.

Pendant cette période de formation, nous avons prospecté dans la région pour trouver les vignes qui nous plairaient. En 2015, nous avons eu un coup de cœur pour des vignes situées sur les communes de Montner et Latour de France, dans la vallée de l'Agly à 25km à l'ouest de Perpignan, au pied du Canigou et des châteaux cathares.

Sur notre domaine de 8,5 hectares, nous trouvons des fleurs d'immortelle : le nom du domaine était trouvé ! 

Comment une formation à l’École du Vin vous a aidé dans ce projet et pourquoi avez-vous choisi l’Ecole du Vin ?

L'Ecole du Vin, leader français en formations oenologiques

J'ai choisi l'Ecole du Vin pour sa renommée et les formations intensives qu'elle propose. Je ne voulais pas d'une formation longue, le timing du WSET me correspondait tout à fait.

La formation WSET m'a permis d'apprendre les techniques de dégustation très utiles, pour moi, pour le travail en cave et pour la commercialisation des vins, d'élargir ma culture générale, de déguster des vins français bien sûr mais aussi des vins étrangers que je ne connaissais pas ou peu.

Comment s’explique votre intérêt pour l’agriculture biologique ?

Un engagement total pour l'agriculture biologique

Cela a tout de suite été une évidence de travailler en agriculture biologique, d'autant plus que le climat de la Région s'y prête particulièrement. Au-delà de la volonté de ne pas polluer les sols, les femmes et hommes qui nous entourent, de respecter les plants, c'est un état d'esprit, une philosophie que nous respectons aussi dans le travail de vinification de nos vins.

Nous avons planté récemment 600 arbres dans notre vignoble pour récréer un écosystème naturel et allons planter courant 2017 des amandiers en BIO sur une parcelle jouxtant le vignoble.

Pouvez-vous nous parler des vins du domaine de l’Immortelle et donner quelques conseils sur les accords mets et vins avec vos différentes cuvées ?

De l'apéritif au dessert : des cuvées alléchantes pour accompagner les repas...

Notre premier millésime 2015 en AOP Côtes du Roussillon Villages s'appelle Début car c'est le premier. C'est un assemblage de Syrah, Carignan et Grenache, où la Syrah prédomine. Il se marie très bien avec une viande rouge, un gibier ou des plats du sud ouest type cassoulet et confits.

Notre AOP côtes du Roussillon Rosé 2015, un vin qui a de la matière et qui développe des notes de fruits rouges, accompagnera très bien un repas (grillades, poulet rôti), se boira à l'apéritif avec des tapas ou, plus original, avec un dessert à la fraise.

Enfin, notre muscat de Rivesaltes très floral, avec des notes de poire et de miel, est excellent sur un fromage type Roquefort ou sur un dessert au chocolat, une salade de fruits exotiques.

En avant première, nous sortirons d'ici quelques semaines notre premier vin du millésime 2016, un vin blanc sec 100% muscat petits grains, fruité, sec avec une belle longueur en bouche, idéal sur un plat d'asperges et qui ravira également les amateurs de poisson.

Propos recueillis et transcrits par l'Ecole du Vin

Contact

Delphine Bouvier
Domaine de l’Immortelle
13/15, avenue du Général de Gaulle 66720 Latour de France
+33 (0) 6 79 06 10 61
+33 (0) 7 89 21 92 47
dbouvier@domainedelimmortelle.fr
www.domainedelimmortelle.fr